Riccardo Grazzi est né à Florence en 1961. Il a grandi à Rapolano la terre des caves de « Lapis Tiburtinus » et du travertin, la pierre qui a rendu fameuse partout, et cela depuis le temps des Etrusques et des Romains, cette fameuse localité de la Toscane, située entre la vallée de Chiana et les crêtes de Sienne. Durant ses études universitaires, il fréquente le cours de sculpture au siège de la plus prestigieuse académie de la pierre : L’Académie des beaux arts de Carrara, ville située à deux pas des caves blanches des Apli Apuane. Le père de Riccardo, artisan expert du travertin, savant et incomparable exécuteur d’œuvres, même de grands artistes –en tant que concret et clairvoyant « toscan »- l’a guidé dès son plus jeune age vers les secrets de la « manipulation », du travail, de la « transformation fonctionnelle » du matériau de la pierre extrait des caves de Rapolano. Laboratoires et caves de sa Toscane représentent, depuis toujours, pour lui une présence constante, une part de son ADN. Durant les années de sa jeunesse passées à Carrarra, il fréquenta les laboratoires des artisans et des arts de la ville qui vont approfondir ultérieurement sa connaissance du noble matériau de la pierre. Il a aussi affiné sur le marbre de Carrara son expérience exécutive déjà consolidée sur le travertin de Serre. Sa formation intellectuelle, sa sensibilité et sa technique vont être peu à peu vérifiées sur le terrain puis stimulées à plus d’une reprise par d’importantes rencontres et par la fréquentation de grands maîtres comme : Floriano BODINI (le sculpteur du Pape Paul VI), Pietro CASCELLA, Joe TILSON. Il a collaboré dès le début de son activité artistique à la réalisation de grands chantiers de L’Art comme celui du « Campo del Sole » de Tuoro sur Trasimero avec Pietro Cascella, Mauro Berrettini, Cordelia Van Den Steinen et plusieurs autres. Déterminante sera sa rencontre avec Mario Guidotti, son premier et respecté « mentor ».>